Chine : La pollution en chansons

"Ouf, on respire » nous confiait ce mercredi matin la mère d’une amie à Jilin dans le nord-est de la Chine. Les « gens du nord » peuvent reprendre une vie normale après trois jours de pollution extrême. La visibilité est revenue hier mardi après-midi, délivrant des paysages paralysés par un épais brouillard de fines particules, notamment dans les villes de Harbin, Shenyang, Jilin et Changcun. Un « air apocalypse » chanté ce mercredi dans un clip vidéo.

 
 

Corée du Nord : Les rois de la glisse

Les chefs de la propagande à Pyongyang sont décidément les rois de la glisse. Après nous avoir raconté dix mois de furieux travaux au col de Masik, où la Corée du Nord entend dérouler des pistes de ski dignes des plus belles stations alpines, voilà que les aéroglisseurs sont de retour. 130 engins amphibies seraient ainsi prêts à fondre sur les côtes de la Corée du Sud selon l’agence sud-coréenne Yonhap.

 
 

Chine : Xi Père & Fils

La Chine avait donc deux anniversaires à célébrer cette année. Les 120 ans de la naissance de Mao le 26 décembre prochain et le centenaire de Xi Zhongxun hier mardi 15 octobre. Si les dynasties rouges ne vous sont pas familières, Xi Zhongxun est un ancien vice-Premier ministre Chinois décédé en 2002 à l’âge de 89 ans. C’est surtout le père de l’actuel président Xi Jinping. En faisant référence à la figure du père, le chef de l'Etat entend consolider son pouvoir.

 

Chine : Mao revient en dessin animé

Ce dessin animé en 3 D raconte l’enfance du « grand timonier ». Il fait partie des trois films « cadeaux » comme disent avec humour les internautes chinois, offerts pour le 120ème anniversaire de la naissance de Mao le 26 décembre prochain. Les auteurs ne se sont pas foulés pour le titre : « Le jeune de Shaoshan, l’histoire de Mao Zedong. »

 

Chine : Des « mouchards » dans les véhicules officiels pour lutter contre les "privilèges invisibles"

La cure d’austérité initiée par le président Xi Jinping se poursuit en Chine. Au travers de cette campagne de moralisation des institutions, le parti unique qui gouverne la deuxième économie du monde tente de redorer son balson. Avec des initiatives parfois surprenantes : Dans la ville de Yueyang (sud), les 4 000 véhicules officiels sont désormais dotés de GPS qui font office de mouchards

Canton l’africaine 1 : Des footballeurs devenus hommes d’affaires

Pour la première fois depuis 15 ans, un club chinois atteint la finale de la Ligue des champions de la Confédération asiatique de football. Le « Guangzhou Evergrande » affrontera le FC Séoul le 25 octobre prochain. Sous la baguette du maestro Italien Marcello Lippi, le club de Canton qui compte deux Brésiliens et un Argentin dans ses rangs, fait aujourd’hui rêver les footballeurs jusqu’en Afrique. Des joueurs qui ont pourtant bien du mal à trouver leur place en Chine.

Photo SL 

Chine : Le nom des touristes est écrit partout

 

Les Chinois en vacances n’ont qu’à bien se tenir. A l’occasion des congés de la « semaine en or » autour de la fête nationale du 1er octobre, les recommandations pleuvent sur les Tour operators. Les autorités ont plusieurs fois dénoncé les comportements de certains touristes chinois jugés « nuisibles à l’image du pays ». L’administration nationale du tourisme se lance aujourd’hui dans la pédagogie, en publiant sur son site internet un guide des bons usages en voyage

 

 

Bo Xilai condamné à la prison à vie

Cette photo était inimaginable il y a encore deux ans. Le voici menotté et raccompagné par les policiers du tribunal intermédiaire numéro 3 de Jinan à l'est de la Chine, Bo Xilai. A 64 ans, le dirigeant chinois déchu a été condamné ce dimanche à la prison à vie, l’ensemble de ses biens lui sont confisqués.

 

Chine : Putain c´ qu´il est blême, mon H&M

Je vous avais promis les coulisses du bureau de RFI à Pékin, et finalement je vous emmène faire les courses. Après un été au centre commercial, voici un jour de récup passé à faire les magasins de fringues de la capitale chinoise. Avec une surprise : Le Made in China n’est plus omniprésent dans les rayons comme il y a encore quelques années. 


 
 

Un rêve chinois en couleurs, mais pas pour tout le monde

En attendant d’hypothétiques réformes, vive la propagande ! Les affiches inondent les rues des grandes villes chinoises depuis cet été. Fini les traditionnelles banderoles rouges et blanches, le « rêve chinois » -slogan des nouveaux dirigeants communistes- s’étale désormais en grand format et en couleurs. Engagement de la jeunesse pour l’avenir du pays, respect des anciens, amour de la patrie et surtout du parti bien sûr, l’ère Xi Jinping est d’abord une ère de communication. Les affiches sont partout, mais le rêve nulle part.

 
 

Chine : Rumeur, 500 retweets tu meurs !

C'est un nouveau coup porté contre les internautes chinois. Le dispositif de mesures présenté ce lundi par les plus hautes instances judiciaires chinoises est officiellement destiné à lutter contre la diffusion de « rumeurs » sur internet. Certains craignent surtout qu’il soit un moyen  de bâillonner les réseaux sociaux. Les « calomniateurs » comme les appellent les médias officiels, seront en effet désormais passibles d’amendes et même de trois ans de détention, si une « fausse information » postée sur le web est rediffusée plus de 500 fois.

 
 

Chine : Zhou Yongkang, l’ancien patron de la sécurité publique sous enquête pour corruption

Il aurait pu jouer le rôle de Marlon Brando dans une version asiatique du Parrain. Carrure de maquigon, regard accusateur, celui qui a fait trembler les opposants chinois pendant près d'une décennie serait aujourd'hui sur la sellette affirme la presse de Hong-Kong. Proche de Bo Xilai et ancien patron de la sécurité publique, Zhou Yongkang, 70 ans, fait l’objet d’une enquête pour corruption rapporte le South China Morning Post. "Purge must go on" comme on dit au PCC.

 
 

Bo Xilai : Les cinq choses que nous avons retenues du procès

Le pouvoir chinois a donc attendu la fin du procès Bo Xilai pour annoncer la tenue du 3ème plenum du parti. Ce sera en novembre prochain, un peu plus tard que prévu. La page Bo Xilai est-elle tournée pour autant ? On ne peut pas vraiment dire que ce soit un ouf de soulagement du coté des dirigeants de la deuxième économie du monde. Le charismatique prince de Chongqing s’est défendu comme un diable au tribunal, révélant le fonctionnement d’un système.

 

Procès Bo Xilai : Une première journée d’audience pleine de surprises

L’évènement est probablement très contrôlé, il a en tous cas surpris toute la caravane des journalistes ce matin venus à Jinan pour assister au procès de Bo Xilai. C’est le procès politique le plus attendu de l’année, l’un des plus importants de ces trois dernières décennies en Chine. C’est aussi l’un des plus tweeté. Pour la première fois en effet, un tribunal chinois a diffusé les comptes rendu de cette première journée d’audience en quasi simultané sur les réseaux sociaux. Avec un accusé qui s’est révélé beaucoup plus combatif que prévu. Récit en images.  

Des barrages sur les routes autour du tribunal de Jinan

Chine : Des tigres et des mouches sur fond de procès Bo Xilai

« Les tigres et les mouches » ont fini par tomber dans le potage Bo Xilai. La phrase de Xi Jinping au lendemain de son investiture revient ce mardi au travers d'un rapport de l'Académie des Sciences Sociales publié par le Quotidien du Peuple. Le président chinois affirmait vouloir lutter sans merci contre la corruption en ciblant « les mouches et les tigres », autrement dit les petits cadres comme les hauts dirigeants corrompus. Pour l’organe officiel du parti communiste chinois, les mouches seraient aujourd’hui plus coriaces et donc plus nuisibles que les tigres. Ce qui a fait immédiatement bondir les internautes

Dessin extrait du China Daily

 

Chine : Une mamie de 90 ans favorable au mariage gay

Petites lunettes, assise dans un fauteuil en osier, la « bonne grand-mère de la Chine » parle de son amour pour son petit fils homosexuel et demande au gouvernement chinois d'autoriser le mariage gay. La vidéo a été mise en ligne mardi, la veille de la saint-valentin chinoise. Elle a été largement partagée depuis. 

 

Chine : La téléréalité des ursidés

Il y a les émissions de téléréalité où l’on observe des jeunes vivre sous le même toit pendant des semaines, celles où l'on suit les candidats sur une île déserte, et puis d’autres bien plus zen… Après la diplomatie du panda voici la téléréalité des ursidés. Depuis le 6 août dernier, la Chine propose de suivre ses pandas géants filmés 24h sur 24, les images étant retransmises en direct sur internet

Armistice du 27 juillet 1953 : La guerre de Corée vue par un vétéran chinois

C’était il y a 60 ans. Dans un baraquement de la route de Kaesong, qui marque aujourd’hui la séparation entre les deux Corées, le général Nam-il de l’armée populaire de Corée et le lieutenant-général K. Harrisson de l’armée des Etats-Unis signaient l’armistice de Panmunjom mettant fin à trois ans de conflit fratricide. Pas de tampon sud-coréen sur le document. Pas de paraphe chinois non plus, même si la Chine de Mao a envoyé d’innombrables « volontaires » soutenir les troupes de Kim Il-sung. Officiellement, l’intervention chinoise est restée « non officielle » et donc basée sur le volontariat. Nous avons rencontré l’un de ces anciens « volontaires » de l’armée populaire de libération

 Photo SL
 

Chine / Bo Xilai : Procès attendu de l’enfant terrible du parti

L’agence Reuters le voyait il y a quelques semaines en taliban (visage émacié et barbe de 200 jours ?!). A en croire la presse de Hong-Kong ce matin, le retour de Bo Xilai sur le devant de la scène est pour bientôt. La dernière apparition du dirigeant chinois déchu remonte à mars 2012. L’ancien secrétaire général du parti communiste de Chongqing est accusé de corruption, il doit être jugé très prochainement par un tribunal de la province du Shandong (est du pays) affirme le South China Morning Post. Un procès politique très attendu, l’un des plus importants de ces trente dernières années en Chine

 

Chine : La mort d’un vendeur de pastèques relance la haine des « Chengguan »

C’est probablement la profession la plus détestée en Chine. La police de proximité créée au début des années 2000 est régulièrement accusée de harceler voir de rançonner les commerçants ambulants. Cette fois, les chengguan s’en sont pris à un vendeur de pastèques de la province du Hunan (sud du pays). Selon les proches de la victime, l’homme est mort sous les coups des policiers

Dessin Kuang Biao via @YaxueCao