Chine : Des « poils de bite » dans le dico

Nul besoin d'aller à Pékin pour constater que la future première économie du monde bouge à la vitesse d'un dragon qui file aux petits coins. Nul besoin de se rendre en Chine, pour cela il suffit de se procurer le Renaud de Spens 2015. Deux ans après la première mouture et un changement d'éditeur, voici le nouveau Dictionnaire Impertinent de la Chine publié chez Books. Une nouvelle édition augmentée d'une vingtaine d'articles. Un très bon cru avec, entre autres, des « poils de bites » et un premier bilan de la présidence « Xi le Grand ». 

Chine: Six ans avec les « sans-dents »

Les Arènes ne font pas que des coups éditoriaux, l'éditeur parisien publie aussi de longs récits journalistiques qui ont fait la réputation de la revue XXI. En voici dix réunis dans un seul ouvrage signé par notre confrère et ami Jordan Pouille. Le Tigre et le moucheron est un voyage dans les pas de l’ancien correspondant de La Vie et de Mediapart à Pékin (2008-2014). Une rencontre avec les « sacrifiés de l’expansion chinoise. »

Chine : Oncle Xi aime Maman Peng

Les fans des dirigeants chinois adorent leur trouver des surnoms. C'est sympa les surnoms, ça donne un côté proche du peuple et c'est tout à fait spontané racontent les médias officiels. Dans un nouveau vidéo clip, le président de la deuxième économie du monde et son épouse sont ainsi devenus « Oncle Xi » et « Maman Peng ». Cela vous rappelle un truc ?

 

 

France/Corée du Nord : Mystérieuses disparitions d'étudiants nord-coréens à Paris

Paris, nid d'espions. On n'est pas dans un film d'OSS 117 et pourtant, les services de renseignements se bousculent ces jours-ci autour du bassin de la Villette et sur les trottoirs de Belleville. Voilà près de deux semaines que dix étudiants nord-coréens en architecture ont disparu du radar. Des agents des deux Corées, ainsi que des limiers français, seraient sur leurs traces. L'un d'entre eux est le fils d'un proche de Jang Song-taek, le régent déchu de Corée du Nord, affirment les médias sud-coréens.

 

Asie-Pacifique : Pékin tente d'imposer sa zone de libre échange face au pivot américain

Le « rêve chinois » du président Xi Jinping dépasse largement les frontières de la Chine, et nous en avons eu une nouvelle illustration lors du sommet de l'APEC à Pékin. Les 21 Etats membres du Forum de Coopération Asie-Pacifique réunis dans la capitale chinoise ont  adopté une "feuille de route" pour la réalisation d’une vaste zone de libre-échange dans la région. Une annonce qui vient concurrencer le projet d’intégration régional proposé par les Etats-Unis.

La « manif pour tous » dans un tract à Taiwan

Trois consonnes, une voyelle. Le hashtag « ONLR » n’est pas passé inaperçu en-bas de ce message largement partagé (et critiqué) sur les réseaux sociaux il y a quelques jours. Son auteur est un étudiant en littérature anglaise basé à Taichung dans la région centrale de Taiwan. Un protestant très actif sur le site de l’association « Protect the Family Alliance », l’équivalent taïwanais de la « manif pour tous ».

Chine : Le marathon « masqué » de Pékin

Une nouvelle déferlante de masques ce matin sur les réseaux sociaux chinois à l’occasion du marathon de Pékin. Les 26 000 inscrits ont pris le départ place Tiananmen pour un parcours qui doit les mener jusqu’au stade olympique. Et parmi ces coureurs qui ne manquent pas d'air, certains en ont profité pour se moquer du brouillard de pollution qui asphixie régulièrement la capitale chinoise et dénoncer l'inaction des pouvoirs publics. Pas facile de courir avec un masque, et pourtant…

Corée du Nord : Festival de cannes pour le retour de Kim Jong-un

Kim Jong-un revient parmi les siens... une canne à la main ! C'est vrai que ça commençait à faire très long 40 jours sans le voir à la télévision Kim Jong-un. Une disparition pareille, forcément ça fait courir les claviers. Le leader nord-coréen n'étant plus à l’écran depuis le trois septembre dernier, il ne pouvait être qu'au régime après une indigestion de fromage, malade de la goutte, destitué, voir même pour certains carrément mort. Mais non, finalement Kim junior est de retour sur les images diffusées par les médias officiels ce mardi.

L'une des images repérées par l'excellent NKNEWS.org

Chine : Les parapluies de Hongkong

Il y avait l'homme au char du Printemps de Pékin en 1989, il y aura désormais l'homme au parapluie des manifestations de Hongkong en 2014. L'image prise dimanche soir dans le quartier de l'Amirauté, ne porte évidemment pas la même douleur que celle de Tiananmen. Il y a vingt cinq ans, le régime ouvrait le feux sur ses propres étudiants, ce n'est pas le cas heureusement aujourd'hui. Mais quel symbole tout de même, que ce parapluie fragile pour tenter de se protéger des gaz lacrymogènes de la police hongkongaise. « Un pays, deux systèmes » disait Deng Xiaoping au moment de la rétrocession de l'île. En défendant les libertés du citoyen, Hongkong est un modèle pour la Chine de demain.

Chine : Des voies piétonnes pour les accros aux smartphones

Ils n'ont pas le nez dans le guidon, mais dans leur smartphone, et c'est aussi dangereux pour la sécurité routière. Pour éviter des collisions entre piétons, la municipalité de Chongqing au sud de la Chine vient de mettre en place ses premières voies piétonnes réservées aux accros du « phubing ».

 
Image Xinhua
 

Chine : Des pistes cyclables pour les accros au portable

Ils n'ont pas le nez dans le guidon, mais dans leur smartphone, et c'est aussi dangereux pour la sécurité routière. Pour éviter des collisions entre piétons, la municipalité de Chongqing au sud de la Chine vient de mettre en place ses premières voies piétonnes réservées aux accros du « phubing ».

 
Image Xinhua
 

Chine : Pékin moyen

Emmanuelle Bastide et l'équipe de 7 milliards de voisins nous ont invité à raconter Pékin en direct dans les studios de RFI ce mardi. L'occasion de replonger avec émotion dans les souvenirs et les ambiances de la capitale du nord. Malgré le type européen et de grands yeux ronds ouverts sur une ville fascinante, nous avons fini par y épouser les murs. Pékin moyen, et fier de l'être !

Photo SL
 

Chine : La vidéo de Kim Jong-un qui fâche Pyongyang

Décidément, le "Kim Jong-un style" ne passe pas. Ce n'est pas la première fois que le dirigeant nord-coréen se retrouve dans un montage vidéo, ce n'est pas non plus la première fois que Pyongyang dénonce un « acte qui compromet profondément la dignité et l'autorité du leader suprême ». Ici, les autorités nord-coréennes auraient même demandé à Pékin d'intervenir pour supprimer un contenu jugé offensant.

 

 

Chine / Side-car : Le Pékin secret de Gaël Thoreau

Ce type a le plus beau métier du monde. Oh, bien sûr, il y a aussi pêcheur de perles aux Seychelles, évêque in partibus ou gardien de phare dans le Pacifique, mais dans une ville de 17 millions d'habitants, vous conviendrez qu'il est difficile de trouver boulot plus sympathique. Voilà sept ans que Gaël Thoreau promène les touristes en side-car dans la capitale des empereurs et ses montagnes. Sept ans que cet entrepreneur breton a inventé la Chine en trois roues, n'hésitant pas à faire grimper la muraille aux ministres, patrons de grands groupes ou encore aux Miss France de passage à Pékin.

 

Hôtel pour chiens en Corée

Z'avez pas vu Mirza ? Si, vous la trouverez au spa ! Voilà la preuve que les canidés ne finissent pas tous en soupe en Corée. Habillés, shampouinés, coiffés, certains ont même droit désormais à des chambres VIP à l'hôtel quand leurs maîtres sont en vacances.


 

Chine : Mémoire volée du 35 mai

C'est un imposant motif floral, surmonté d'une banderole, sur un rond point du deuxième périphérique à Pékin. « Plus jamais ça ! » Le slogan en grands caractères jaunes sur fond rouge s'adresse aux automobilistes qui bouchonnent régulièrement non loin du Ministère des Affaires Etrangères. Depuis plusieurs semaines déjà, la capitale chinoise se prépare a commémorer le 25ème anniversaire du Printemps de Pékin. Comme pour la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques, c'est le cinéaste Zhang Yimou, actuellement au festival de Cannes, qui dirigera la chorégraphie de masse prévue place Tiananmen le 4 juin au soir. Le ballet national de Chine et l'académie de danse de Pékin sont mobilisés, même chose pour les Universités et l'Armée Populaire de Libération. Cette dernière doit mettre à disposition hommes, uniformes et materiels pour la reconstitution de la répression du mouvement étudiant.

Image diffusée sur weibo.
 
 

Chine : Byga sur scène pour le lancement de son album

Une fois n'est pas coutume, on fait ici la promo d'un chanteur qu'on adore. On vous en avait déjà parlé sur ce blog, Byga remonte ce soir sur scène à Pékin pour le lancement de son album. Le CD s'intitule Gabycéphale, et autant le dire sans détour, on est carrément fan ! Pour ceux qui ont eu l'occasion de voir Byga sur scène ces dernières années, 13 des 14 titres de l'album ont été entièrement retravaillés en studio. Ce qui n'enlève rien à la fraîcheur d'une chanson française aux textes ciselés. C'est beau comme du Byga, ou "Gaby" en verlan. Un nom qui raisonnera à l'oreille des lecteurs de ce blog en Afrique. Le prénom du chanteur-guitariste-compositeur signifie "enfant" en mooré. L'une des langues parmi les plus répandues au Burkina-Faso, et le pays d'enfance de ce chanteur prometteur.
 
 

Corée du Sud : Un Français chez les rois de la boulangerie

L'opération tient presque du miracle. Devant la grande plage d'Haeundae, au sud de la Corée du Sud ce week-end, l'heure était à la multiplication des petit pains et à la distribution de brioches. Un geste commercial destiné a accompagner l'ouverture du deuxième restaurant Brioche Dorée sur un marché hyper concurrentiel. En dix ans, les Coréens sont passés du thé au café et du riz aux croissants, avec le succès que l'on connaît. Il a donc fallu s'adapter... Outre les viennoiseries, le boulanger français propose ici, des pâtes au pistou et de la choucroute alsacienne.

Corée du Sud : L'opposition exige des excuses du Chef de l'Etat pour le naufrage du ferry

La démission du Premier ministre Sud-coréen ce dimanche n'est pas une surprise. Le chef de gouvernement étant l'un des fusibles de la démocratie coréenne lorsque la tension sur le pouvoir devient trop forte : « J'ai présenté mes excuses pour avoir été incapable d'empêcher cet accident de se produire a affirmé Chung Hong-won, et incapable (surtout) d'en gérer correctement les suites ». Cette démission a déclenché les foudres de l'opposition, qui désormais demande à ce que le Chef de l'Etat formule des « excuses »

Caricature publiée sur twitter montrant la présidente sur l'un des zodiacs de la police maritime. Les élèves prisonniers à l'intérieur du ferry appellent au secours
 
 

Corée du Sud : Les amoureux du Sewol

Nul ne sait quelle était la nature de leurs sentiments, le lien était toutefois suffisamment fort pour que ces deux adolescents soient retrouvés attachés via leurs gilets de sauvetages dans le ventre du Sewol. L'histoire racontée par un plongeur a ému toute la Corée. Voilà maintenant dix jours que le ferry a été avalé par la mer froide de l'île de Jindo au sud de la péninsule. Le naufrage a fait 300 morts et  disparus, pour la plupart des lycéens.

Dessin Kyunghyang journal