Bo Xilai

Chine : Zhou Yongkang, l’ancien patron de la sécurité publique sous enquête pour corruption

Il aurait pu jouer le rôle de Marlon Brando dans une version asiatique du Parrain. Carrure de maquigon, regard accusateur, celui qui a fait trembler les opposants chinois pendant près d'une décennie serait aujourd'hui sur la sellette affirme la presse de Hong-Kong. Proche de Bo Xilai et ancien patron de la sécurité publique, Zhou Yongkang, 70 ans, fait l’objet d’une enquête pour corruption. Comme on dit au PCC : "Purge must go on !"

 

Bo Xilai : Les cinq choses que nous avons retenues du procès

Le pouvoir chinois a donc attendu la fin du procès Bo Xilai pour annoncer la tenue du 3ème plenum du parti. Ce sera en novembre prochain, un peu plus tard que prévu. La page Bo Xilai est-elle tournée pour autant ? On ne peut pas vraiment dire que ce soit un ouf de soulagement du coté des dirigeants de la deuxième économie du monde. Le charismatique prince de Chongqing s’est défendu comme un diable au tribunal, révélant le fonctionnement d’un système.

 

Chine / Bo Xilai : Procès attendu de l’enfant terrible du parti

L’agence Reuters le voyait il y a quelques semaines en taliban (visage émacié et barbe de 200 jours ?!). A en croire la presse de Hong-Kong ce matin, le retour de Bo Xilai sur le devant de la scène est pour bientôt. La dernière apparition du dirigeant chinois déchu remonte à mars 2012. L’ancien secrétaire général du parti communiste de Chongqing est accusé de corruption, il doit être jugé très prochainement par un tribunal de la province du Shandong (est du pays) affirme le South China Morning Post. Un procès politique très attendu, l’un des plus importants de ces trente dernières années en Chine

 

Carte postale chinoise 1 : Quand les vieux soldats de Mao s’invitent chez les vacanciers

La route des vacances est décidément pleine de surprises. A Yangshuo (sud de la Chine), des vieux soldats de l’Armée Populaire de Libération sont venus lundi rajouter un peu d’animation à ce haut lieu du tourisme déjà très fréquenté. Vestes et pantalons de treillis, pins de la guerre contre le Vietnam, ces vétérans réclament la fin des persécutions dont ils disent faire l’objet

 
 

Bo Xilai, un « DSK chinois »

 

Ce n’est pas une sexe tape mais une dépêche de l'agence Chine Nouvelle. Et cela fait largement autant de bruit ! Parmi les motifs ayant conduit à l’exclusion de Bo Xilai des instances dirigeantes du Parti communiste chinois, l'agence officielle chinoise évoque des « relations inappropriées avec de nombreuses femmes ». Certains ici vont même jusqu'à comparer le scandale BXL à l’affaire DSK en France 


 

Gu Kailai, 7 heures face aux juges

C’est une « affaire internationale » plaisantaient ce jeudi les internautes chinois à l’ouverture du plus grand procès politique depuis la chute de la "bande des quatre" il y a trente deux ans : « Le procès d’une Singapourienne qui a tué un Anglais pour protéger un Américain, un meurtre dévoilé par un Chinois aux Américains »

L'affaire des écoutes de Chongqing

L'information révèle le niveau de méfiance et les guerres internes en cours au sein du pouvoir en Chine. Le dirigeant déchu Bo Xilai aurait espionné plusieurs responsables chinois affirme aujourd’hui le New York Times. Selon le quotidien américain qui cite une "douzaine de sources anonymes liées au Parti », le chef de l’état lui-même était sur écoute…