litterature

Mo Yan

Celui dont le nom signifie « ne pas parler » n’a donc pas dit grand-chose sur les droits de l’Homme hier lors de la conférence de presse à Stockholm. Il ne devrait probablement pas en dire beaucoup plus ce vendredi lors du discours devant les étudiants et avant la remise du prix Nobel de Littérature lundi. Cela n’enlève rien au talent littéraire du bonhomme. Par ce froid vendredi de décembre, nous nous sommes replongés dans la chaleur de l’automne du Shandong. La province natale de l’écrivain chinois dont nous avons ramené les images d'un Mo Yan en culotte courte.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Mo Yan, un prix Nobel dans la paix

 

 

Le prix Nobel de Littérature 2012 a été décerné jeudi 11 octobre à l'écrivain chinois Mo Yan pour son "réalisme hallucinatoire", a annoncé l'Académie suédoise. A 57 ans, l'auteur du "Pays de l'alcool", du "Clan de Sorgo" et de "Beaux seins, belles fesses" est le premier écrivain de nationalité chinoise a recevoir la prestigieuse récompense 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

C’est un petit jardin

La maison de Yan Lianke devrait échapper aux pelleteuses. L'écrivain se battait depuis maintenant plusieurs mois pour que sa maison située dans un bois de la périphérie de Pékin soit épargnée par la construction d'une nationale. La plume semble avoir résisté aux bulldozers.