Un Tour sans pékin

Cette année encore, le public était peu nombreux derrière les barrières de cette deuxième édition du Tour de Pékin. L’épreuve qui clôture la saison, s’est achevée ce week-end par un doublé de l’Allemand Tony Martin après un parcours de 753 km en cinq étapes et une grimpée à l’ombre de la grande muraille 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Les autorités chinoises n'aiment pas la foule et les rassemblements, encore moins sur la place la plus surveillée au monde. Pour le départ de la place Tiananmen, le public était donc clairsemé c'est le moins qu'on puisse dire. Avec des spectateurs souvent âgés, canalisés par des barrières et triés sur le volet, et à tenus à bonne distance des coureurs. 
 

 
Avec parfois des directeurs sportifs qui râlent...
 

RFI Départ Tour de Pékin 10 octobre 2012 by Stéphane Lagarde

 
 Ce qui n'empêche pas l'enthousiasme de certains spectateurs
 
 Photo SL
 
 
Et un beau parcours.753 kilomètres, 10 districts de la capitale chinoise traversés en 5 étapes. L'année prochaine les organisateurs veulent passer à 7
 

 
 
Cette année, les Japonais de Shimano ont déclaré forfait en raison des tensions Chine/Japon en mer de Chine orientale.Toutes les autres équipes en revanche ont fait le déplacement pour le départ place Tiananmen.
 
 
  
Côté organisation, les voitures grises sont des voitures "vertes". 
 
 
 
20 véhicules ont été prêtés par un sponsor aux organisateurs pour cette deuxième édition. L'objectif de la municipalité de Pékin en accueillant le Tour est de promouvoir les transports écologiques. 

Quand Pékin revient au vélo MONDIAL SPORT RFI 14 octobre 2012 by Stéphane Lagarde

 

Photo SL
 
 
 
 

 

 

 

2 Commentaires

en même temps rien à voir avec la descente du Tour Malet, c'est beaucoup plus tranquille pour les suiveurs ;-)

T'en connais un "rayon" sur le vélo mon coco !