Diaoyu/Senkaku, mon désamour

Les autorités chinoises ont pris soin de ne pas apparaître comme directement liées aux « activistes Hongkongais » qui ont débarqué mercredi 15 août sur l’un des îlots de l’archipel Senkaku/Diaoyu disputés par la Chine au Japon. Ce matin une nouvelle manifestation a toutefois été autorisée devant l’ambassade du Japon à Pékin et les nationalistes ont ressorti leurs drapeaux

 
 

Les graphistes des médias de Chine continentale ont une nouvelle fois été soumis à rude épreuve et ont dû jouer les contorsionnistes. Ce jeudi 16 août, la même photo fait la Une de la plupart des journaux (ci-dessous).

L'intertitre peut paraître curieux mais on dirait presque des playmobils sur cette image vue du ciel, qui montre les militants pro-chinois débarquant mercredi 15 août, le pantalon relevé sur les chevilles, sur les rochers inhabités mais très disputés en mer de chine orientale.  

  
 
 
La photo que vous voyez ci-dessus a demandé un peu d'astuce aux ilustrateurs. Impossible en effet de laisser l'image telle quelle sur les Unes. Car les nationalistes avaient bien avec eux hier en accostant sur l’archipel Diaoyu / Senkaku, en plus des emblèmes de Hong-Kong et Macao, non pas UN mais DEUX drapeaux ; celui de la Chine communiste et celui de Taiwan habituellement censuré ici. Ces huit îlots japonais depuis 1890 sont en effet revendiqués à la fois par la République de Chine (Taiwan) et la République Populaire de Chine fondée en 1949  par Mao. 
  

Cachez-moi ce drapeau que je ne saurais voir !

Certains ont ainsi trouvé la parade en gonflant le titre en première page (ci-dessous). En forçant un peu sur la police de caractère et en replacant le titre au milieu de la couverture, le tour est joué ! Les couleurs de Taiwan disparaissent !
 
 
 
D'autres ont eu moins de patience. Les moins ingénieux se sont ainsi rabattus sur photoshop, effacant le drapeau Taiwanais ou le remplaçant carrément par le rouge de la Chine populaire comme  sur la première page du quotidien Xiamen.
 
 

"La Chine est gentille"

Mais après tout qu’à cela ne tienne ! Ce jeudi c’est toute la grande Chine qui fait front et tonne d’une seule voix contre ces arrestations qualifiées « d’illégales » par Pékin.  Les médias chinois ne font pas dans la dentelle. « Le Japon a de la chance d’être voisin avec la Chine qui est gentille écrivait sans le moindre humour le très nationaliste Huanqio Shibao  le 18 juin dernier. Si la Chine répondait aux provocations à la manière des Etats-Unis ou de la Russie, elle attaquerait directement l’Archipel pour défendre sa souveraineté jusque dans les îles Ryukyu (ndlr. Nansei pour les Japonais)."
 

"Sushis et nouilles japonaises"

Le « comité d’action et de défense des îles de Diaoyu » fanfaronne sur twitter (ci-dessous) : « Nos militants sont sains sauf, ils vont rester quelques jours pour manger des sushis et des nouilles japonaises ».
 
  
L'embarcation des militants pro-chinois a quitté HongKong dimanche et a fait escale à Taiwan avant d'arriver mercredi en fin d'après midi sur les rochers contestés.
 
L'équipée comprend 14 membres âgés de 35 à 66 ans dont 5 marins, 2 journalistes de chaîne Phoenix TV et 7 militants affirme aujourd'hui le "comité de défense des îles Diaoyu" qui qualifie l'opération de "succès" même si tous ont été interpellés et emmenés à Okinawa raconte l'agence Chine Nouvelle
 
« C’est la troisième fois en 17 ans que nous parvenons à planter notre drapeau sur Diaoyu » nous a confié ce matin Li Yi Qiang, le secrétaire de la ligue de défense de Dioyu » basé à Xiamen.
 
 

Militants "pro-chinois"

L’équipée qui a quitté Hongkong a été organisée par le « comité d’action et de défense des îles dioyu » qui n’en est pas à sa première opération.
 
"On a pris la mer cinq fois depuis la Chine continentale et une dizaine de fois depuis HongKong, mais c’est la troisième fois seulement qu’on réussit à débarquer sur l’île confie Li Yi Qiang le 1- aout 2012 à RFI. Nous les ONG,  nos actions sont limitées même si on est prêt à tout donner poursuit le secrétaire de la ligue de défense de Diaoyu basée à Xiamen sur la cote est de la Chine. C’est aux autorités de prendre l’initiative, le problème c’est qu’aujourd’hui on doit lutter à la fois contre le Japon mais aussi contre les pressions du gouvernement chinois » 
 
 
Le comité de Hongkong a été crée en 1996 mais la ligue de défense de Xiamen, en Chine continentale a dû attendre juin de l’année dernière pour obtenir l’autorisation des pouvoirs publics. Dans un subtil jeu d’équilibre, la diplomatie chinoise a jusqu’à présent pris soin de ne pas apparaître directement liée aux activistes, mais sans jamais décourager leurs actions.
 
Les militants pro-chinois interpellés au Japon constituent un groupe hétéroclite poursuit le South China Morning Post dans son édition du 17 août 2012. Il y a notamment un activiste politique, un professeur, un ouvrier du bâtiment qui tous ont reçu l'appui de grands partis politiques de Hongkong explique le journal. Le quotidien de Hongkong précise que les activistes devraient rentrer du Japon ce jeudi en fin d'après-midi. Le quotidien de Xiamen a quant à lui formulé ses excuses pour avoir "altéré l'image du drapeau de Taiwan" sur sa Une.  
 
  

Pressions régionales sur le Japon

Au-delà de la date symbolique du 15 août, jour de la capitulation du Japon en 1945, les militants-pro chinois ont également profité de l'offensive menée par les Sud-coréens autour de l'île Dodo/Takeshima (ci contre). La Chine espére ainsi rediriger la pression vers le Japon après un intense bras de fer diplomatique avec les voisins du sud-est asiatique et notamment les Philippines autour de  l'archipel Scarborough en mer de chine méridionale.

Seoul annonce le 17 août 2012  que la Corée du Sud ne portera pas le cas des îles Dokdo appelées aussi Rochers Liancourt et Takeshima par les Japonais (cf carte le Monde ci-contre) devant la justice internationale (Yonhap).

Ce qui n'a pas empêché une semaine plus tôt, la visite du président sud-coréen Lee Myong-back sur les rochers disputés suscitant par la même l'ire de Tokyo raconte Philippe Mesmer dans le Monde.fr.

 Le chanteur Kim Jang-hoon, fils d'une députée conservatrice et toujours le premier à entonner la rengaine nationaliste, ainsi que son ami l'acteur Kook Song-il, en ont même profité pour piquer une tête du côté de Dokdo/Takeshima.

 Avec un relais de natation patriotique pro-coréen en mer du Japon (mer de l'Est pour les Coréens), dans les eaux baignants les Rochers Liancourts

 

 

 

Chronologie

 

 

►19 juillet 2012 "Diaoyu est un territoire inaliénable de la Chine" Nanfang Dushibao 19.07.2012
 
18 août 2012 "Les activistes ont joué le jeu de Pékin: analystes" South China Morning Post
 
19 août 2012 Manifestations anti japonaises dans le sud de la Chine RFI 19.08.2012 
 
20 août 2012 Des nationalistes Japonais débarquent à leur tour sur les rochers contestés RFI 19.08.2012

► 20 août 2012. L'odyssée des nationalistes japonais raconté par le journaliste de l'AFP qui a embarqué à bord de l'un des vingt navires de la flotille partie samedi 19 août 2012 du Japon.

20 août 2012. "The HK men are national heroes" SCMP 20.08.2012

21 août 2012. Pourquoi les autorités chinoises cherchent à contrôler la montée du nationalisme anti-japonais Bloomberg Business Week 21.08.2012.

23 octobre 2010. Senkaku history provides 'proof' for both sides. Excellente synthèses que nous découvrons seulement aujourd'hui. Japan Times 23.10.2010

27 août 2012 Police in Dongguan crack down on anti-japanese protesters The Nanfang.com 27.08.2012

Photo publiée sur le réseau social weibo : "La voiture est japonaise, mais le coeur du conducteur est chinois et Sola Aoi est mondiale" (ndlr actrice X japonaise)

28 août 2012 Le véhicule de l'ambassadeur du Japon à Pékin pris pour cible RFI 28.08.2012

09.09.2012 La guerre n'est pas une option Caixin 09.09.2012 

11 septembre 2012 Deux navires de patrouilles chinois atteignent l'archipel Diaoyu CRI 11.09.2012. C'est la réplique au rachat des îles par le gouvernement Japonais. "Les îles Diaoyu sont partie intégrante du territoire chinois. Sur les questions concernant la souveraineté et les territoires, le gouvernement et le peuple chinois ne cèderont jamais un centimètre carré", avait déclaré le premier ministre Wen Jiabao, cité par l'agence Chine Nouvelle.

11 septembre 2012 La télévision centrale de Chine propose désormais un bulletin météo sur les îles Diaoyu RFI 11.09.2012

13 septembre 2012 Manifestation anti-japonaise devant l'ambassade du Japon à Pékin (RFI 13.09.2012)

 

14 septembre 2012 Ferveur anti-japonaise en Chine RFI 14.09.2012  Les autocollants patriotiques vendus sur internet sont très tendance

 

 ►14 septembre 2012 Le consulat Japonais de Shanghai harcelé WSJ 14.09.2012 
 
15 septembre 2012 La Chine amorce un début d'appaisement RFI 15.09.2012
 
 
 
 
15 septembre 2012 Les manifestations gagnent les grandes villes de Chine Shanghaiist 15.09.2012 
Photo Shanghaiist
 
 
15 septembre 2012 L'ex-porno star Sola Ahoi en appelle à l'amitié sino-japonaise WSJ 15.09.2012
 
 
15 septembre 2012 Violentes manifestations devant l'ambassade du Japon à Pékin AP 15.09.2012 
 

 

16 septembre 2012 Des usines et des garages Panasonic et Toyota en flamme en Chine continentale Bloomberg 16.09.2012

16 septembre 2012 Des portraits de Mao sont tendus sous les fenêtres de l'ambassade du Japon à Pékin WSJ 16.09.2012 Ces portraits constituent la grande nouveauté du week-end. On les a vu dans les cortèges à Pékin mais aussi en province. Vu qu’il est impossible de critiquer ouvertement le gouvernement en Chine, c’est donc une critique indirecte adressée aux autorités par des nationalistes qui reprochent le manque de fermeté sur ce dossier ; sous entendu Hu est mou du genou alors que Mao et sa grande armée auraient été récupérer les îles contestées. Ce qui est historiquement faux d'ailleurs, puisqu’au contraire Mao a tout fait pour apaiser les querelles avec le Japon afin de se consacrer à la lutte pour asseoir son pouvoir en interne. "Il faut se souvenir qu'en 1949, après la prise de pouvoir par les communistes, et jusqu'au début des années 90, les relations Chine-Japon n'étaient pas particulièrement tendues rappelait Valérie Niquet à Aujourd'hui le Japon le 01.11.2010. La question de la mémoire, de l'histoire et des tensions nationalistes était paradoxalement moins importante à l'époque maoïste qu'aujourd'hui. En 1972, lors du rétablissement officiel des relations diplomatiques entre les deux, Mao n'avait pas du tout abordé la question historique".    

 

16 septembre 2012 Les manifestations anti-japonaises gagnent du terrain en Chine Reuters 16.09.2012 

16 septembre 2012 Le nouvel ambassadeur du Japon en Chine meurt à l'hôpital à Tokyo Xinhua 16.09.2012 

16 septembre 2012 Le Japon demande une nouvelle fois à ce que ses ressortissants soient protégés en Chine AFP 16.09.2012 

16 septembre 2012 Les manifestations anti japonaises s'étendent LA 16.09.2012 

16 septembre 2012 Panetta demande aux deux parties de baisser d'un ton WP 16.09.2012

16 septembre 2012 Conflit Chine-Japon : Washington s'inquiète des risques de guerre Les Echos 16.09. 2012

 

16 septembre 2012 L’un des photographes du South China Morning Post a été sévèrement battu par des agents en uniforme alors qu’il couvrait les manifestations. Felix Wong Chi-Keung a été jeté à terre et roué de coups par la police de Shenzhen hier, alors qu'ils couvraient des manifestations anti-japonaises dans la ville. Quatre à cinq policiers lui ont frappé le visage, les bras et les jambes à coups de matraque. La SCMP  a condamné l'usage excessif de la force et a fait savoir qu'il allait déposer une plainte. «Je prenais des photos de policiers poursuivant des manifestants et tout à coup un officier anti-émeute s'est approché de moi," raconte le photographe. «J'ai posé mon appareil et j’ai mis les mains en en l'air. J'ai répété en mandarin que j’étais journaliste, mais il ne m’a pas écouté. J'ai alors été poussé vers le bas du terrain et puis quatre à cinq officiers sont venus et m'ont frappé avec des matraques. J'ai continué à crier que j’étais journaliste reporter, mais cela ne les a pas arrêtés. Ils sont partis quand ils ont vu que mon nez saignait." SCMP 17.09.2012

17 septembre 2012 Le message ambigue de Pékin sur les manifestations antijaponaises NYT 17.09.2012 

17 septembre 2012 Conflit Chine/Japon, après la tempête les appels au calme RFI 17.09.2012

 

17 septembre 2012 Pékin menace Tokyo de représailles économiques RFI 17.09.2012

Conflit Chine-Japon, Pékin agite la menace des sanctions économiques RFI 17/09/2012 by Stéphane Lagarde

 

17 septembre 2012 La plupart des marques Japonaises resteront fermées le 18Reuters 17.09.2012

17 septembre 2012 Les firmes Japonaises suspendent leurs opérations BBC 17.09.2012

17 septembre 2012 Les firmes japonaises resteront fermées par crainte des débordements NYT 17.09.2012

17 septembre 2012 La Chine veut affirmer ses intérêts face à un Japon affaibli Challenge 17.09.2012

17 septembre 2012 La Chine se déchaîne contre ses japonais Libération 17.09.2012

 

17 septembre 2012 "Un millier de bateaux de pêches chinois se préparent à aller travailler autour des îles diaoyu" titre l'agence Chine Nouvelle (copie écran ci-dessus).

Une Xinhua 17.09.2012

Mais en cliquant sur le lien on arrive sur une photo des chalutier pour la fin de la période de pêche dans le Zhejiang (image ci-dessous).

 

17.09.2012 L'agence japonaise Kyodo News se laisse prendre. Quelques minutes plus tard, Kyodo tweet : "1000 bateau chinois en route pour les eaux près des îles Senkaku" (cf ci-dessous)

 

18 septembre 2012 Le Secrétaire américain à la défense doit rencontrer le vice-président chinois SCMP 18.09.2012 

18 septembre 2012 Pékin retire son autorisation tacite de manifester et menace de sévire contre les "cassseurs" SCMP 18.09.2012 

18 septembre 2012 Deux japonais débarquent sur les rochers contestés Phoenix TV 18.09.2012 

18 septembre 2012 "Ce débarquement de deux japonais revient a mettre du sel dans la plaie de la Chine" affirme Hu Xijin, le rédacteur en chef du Global Times

18 septembre 2012 Chine-Japans dispute over islands risks 340 USD Trade Bloomberg 18.09.2012

  

 BFMTV 18.09.2012

 

18 septembre 2012 "Furie antijaponaise en Chine" les manifs ça permet de récupérer une rolex se vante un internaute Courrier International 18.09.2012

 

 

18 septembre 2012 Manifestations devant l'ambassade du Japon à Pékin RFI 18.09.2012

Chine, rassemblements antijaponais devant l'ambassade du Japon à Pékin 18.09.2012 by Stéphane Lagarde

 

18 septembre 2012 "Les violences pourraient accélérer le redéploiement des investissements japonais en Asie du Sud-Est" Les Echos 18.09.2012

18 septembre 2012"Qui a le plus à perdre dans le conflit entre la Chine et le Japons ?" L'Expansion 18.09.2012

18 septembre 2012 "Que cherche Pékin en mer de Chine ?" La Tribune 18.09.2012 

 

Photo publiée sur weibo. On ne sait qui en sort le plus dégradé dans l'histoire ?

18 septembre 2012 L'équipe Japonaise du Tour de Pékin contrainte de quitter la course Nouvel Observateur 18.09.2012

18 septembre 2012 Les sites de Canon et Panasonic attaqués en Chine. 01net 18.09.2012 

18 septembre 2012 "La politique par les masses" CNN 18.09.2012

19 septembre 2012 "More protests over in China over Japan and Islands" NYT 19.09.2012

26 septembre 2009"Tensions Chine/Japon : les Philippines courtisent les entreprises japonaises" Les Echos 26.09.2012

27 septembre 2012 "Chine-Japon: un conflit à plus de 300 millions d'euros" Le Figaro 27.09.2012

30 septembre 2012 Pour la fête de la mi-automne, une bloulangerie du Guangxi sort ses gâteaux de lune "manger les petits japonais" Campaignchina.com 30.09.2012

Gateaux de lune "mangeons les petits Japonais" / Image http://en.campaignchina.com

 

1er octobre 2012 Haruki Murakami criticises 'hystéria' over islands row The Guardian 01.10.2012
 

 

 

 

 

 

 


 

 

/

 

2 Comments

Merci Bruno. Et pour comprendre évidemment il faut remonter aux origines de la discorde et lire Ishiwara, l'homme qui déclencha la guerre

http://www.amazon.ca/ishiwara-lhomme-qui-declencha-guerre/dp/2200275137

Excellent travail! Très synthétique... Bravo!