Un Chinois veut commercialiser le "bol d'air pur"

Après le yaourt à boire et le fil à couper le beurre, voici la canette à respirer. 100 000 cannettes contenant de "l'air des montagnes" devraient être distribuées dans les mégalopoles chinoise à l'occasion de la journée sans voiture ou comment un milliardaire Chinois qui ne manque pas d'air a décidé de commercialiser le " bol d’air pur "     

 
 



 

Chen Guangbiao est bien décidé à vendre du vent et c’est prévu pour le 17 septembre prochain, le jour de la journée sans voiture. Les secrets de fabrication de ces « canettes à air » ont été distillés dans la presse chinoise au compte goutte. Pour le contenu, l’air sera prélevé au sommet et notamment sur le Shangri-la chinois dans la province du Yunnan, où dans l’ancienne base de l’armée rouge de Mao sur le mont Jinggang, dans le Jiangxi.

Mercedes au marteau piqueur

Pour le contenant, la "canette à air" est aussi révolutionnaire que son concept, avec une valve intelligente capable de « retenir l’air à l’intérieur pendant toute une semaine » une fois ouverte. Après c’est simple...Vous plongez le nez dedans et vous inspirez un bon coup ! « Vous vous sentirez bien et vous aurez l’esprit clair » garantie cet homme d’affaire de Nankin qui n’en est pas à son premier coup médiatique.
 
 
 
L’année dernière, celui que les médias chinois ont surnommé « Low Carbon Chen » à détruit sa Mercedes au marteau piqueur devant les caméras de télévision, à l'occasion là aussi de la journée sans voiture. Il promet aujourd'hui de créer des milliers d’emplois dans les régions reculées où l’air aura été prélevé.

Mobilisation contre la pollution

Le patron de Jiangsu Huangpu Recycling vise les grandes villes comme Pékin et Shanghai, mais aussi des capitales de province telles que Hefei dans l'Anhui. Il espère dégager 100 millions de yuan de recettes annuelles avec ce nouveau projet qui surf sur la vague écolo. 
 
L'opinion publique chinoise s'inquiète des conséquences sanitaires d'un environnement saturé par les pots d'échappements et pousse les pouvoirs publiques à agir sur la pollution comme l'ont montré les affaires des « purificateurs d’air de Zhongnanhai » ou des « PM 2,5 » à Pékin.

Soleil en conserve

Habitué des plateaux télés, Chen Guangbiao est un homme aussi mégalo qu'excentrique qui préfère les chemisettes aux costumes cravates. Le milliardaire est devenu célèbre en 2008 en reversant 180 millions de yuans de ses deniers personnels aux victimes du tremblement de terre au Sichuan et entend depuis donner l'exemple en matière de philanthropie. Sur chaque canette sera ainsi inscrit : « Chen Guangbiao, une bonne personne » nous dit le South China Morning Post.

A (RE)VOIR la fabrication des cannettes à air cliquer ICI

En voilà un qui ne manque pas d'air ! Certains sur les réseaux sociaux accueillent la nouvelle avec scepticisme. A 4 ou 5 yuan la bouteille "vide" (environ 50 centimes d’euros), pourquoi ne pas vendre de « l’air sauté »-sur le mode des nouilles ou du riz sauté- ou encore du "soleil en conserve" ?
 
 

A lire chez les confrères plus tard...

 
Geek 18.09.2012 Chine is now selling air cans
 
Los Angeles Times 30.01.2013 China entrepreneurs cash in on air pollution
 
 

Quotidien du Peuple 11.12.2013 En France, l'air de Montcuq vendu en bouteille !

Le Matin 31 .12.2013 Un magnat chinois veut s'offrir le New York Times

Le Monde 11.02.2013 Chen Guangbiao, un chinois millionnaire, mégalo, écolo

► Le Point 05.03.2013 Chen Guangbiao, le milliardaire qui veut mettre la Chine au régime

Buisness Insider 08.01.2014 Un écolo rigolo mais à la carte de visite un rien mégalo

 

 

 

 

 

 

/

1 Commentaires

Au japon il y a depuis une 10 ene d'années des Bar à oxygène, des distributeurs de bouteilles d'air, je les savais parfumer mais ça ne m’étonnerai pas qu'il y en ai déjà des Ecolo ou de région spécifique du monde.
Mais toute initiative pour faire parler de la pollution et des danger quel entraîne est bonne à prendre.
Mais j’espère que les canettes sont recyclable et que les chinois on le réflexe de trier leur déchet.