Corée du Nord, mourir à 14 ans pour le portrait des dirigeants

Ce n’est plus un culte de la personnalité, c’est une noyade. Elle avait 14 ans et elle morte alors qu’elle tentait de sauver les… portraits des leaders disparus de son pays

Kim Jong-il et Kim Il-sung tombent à l’eau, qui reste t-il ? Une petite fille. Han Hyon-gyong est devenue une véritable héroïne pour la République populaire et démocratique de Corée affirmait le Rodong Sinmun mardi et le Quotidien du Peuple ce jeudi. Les autorités Nord-coréennes viennent de lui rendre un hommage posthume en lui décernant la médaille Kim Jong-il. Selon le « journal du travail », cette enfant de 14 ans est décédée lundi 11 juin dernier en voulant sauver deux portraits des Kim emportés par une inondation.

 
 
 

Kim sauvés des eaux et des flammes

La province d’Hamgyong Namdo est régulièrement sujette aux crues en cette saison. Les habitants du comté de Sinhung où réside la famille de l’écolière ont été surpris par la montée des eaux. L’école de Han Hyon-gyong porte désormais son nom affirme le Rodong Sinmun qui précise sur son site internet que les portraits des deux leaders flottaient emballés dans des toiles plastiques lorsque la petite à disparue. Ce sacrifice pour l’image des dirigeants n’est pas nouveau en Corée du Nord. Les portraits des leaders étant accrochés partout dans le pays, cela multiplie les probabilités d’actions héroïques. Sauvés des flammes ou sauvés des eaux… C’est même devenu un triste marronnier pour la propagande de Pyongyang.
 
 
 
©2012 Karimsahai Flickr.com
 
 
En avril 2005, dans un article intitulé « Un esprit de corps voué à préserver ses leaders », l’agence KCNA rapportait les actes de bravoures de militaires prêts à mourir pour les fameux portraits. L’agence officielle nord-coréenne évoque des « soldats n’hésitant pas à couvrir de leur corps des grenades pour empêcher les éclats d’atteindre les portraits de Kim Il-sung et Kim Jong-il ». D’autres se seraient « jetés dans les flammes » pour empêcher que ces dernières ne consument des arbres où étaient inscrits des slogans de la guérilla antijaponaise. A une autre occasion et suite à un accident en mer, les hommes de la marine auraient, avant de se jeter à l'eau, « pris des mesures » destinées à protéger les photos de Kim et de son père.
 
 
 
 
En janvier 2010, l’équipage d’un cargo a encore péri noyé dans les eaux glaciales de la mer jaune après avoir tenté de préserver deux cadres des Kim rapporte le Los Angeles Times. On ne sait pas ce que sont devenus les deux portraits